Élèves de seconde, ! A vous de jouer !

Publié le par Marie-Christine RULLIÉ

Vous avez découvert dans l'article sur Monsieur Charles Triouleyre les performances de vos parents et grands parents dans les années 1928 à 1964.

 

A ce propos, interrogez-les !

Se souviennent-ils des concours de dactylographie de la Chambre de commerce ou de Madame Houde à la Vallée des Colons ?

Si, comme vous, ils sont passés par l'apprentissage du clavier pour se présenter un jour à un concours de vitesse, ils n'ont rien oublié !

Le défi est donc lancé !

Car les élèves de seconde, cette année, vont à leur tour passer un concours de vitesse.

Pour eux aussi un effort de persévérance et de volonté sera nécessaire, toujours avec la certitude d'arriver dans le minimum de temps au but recherché : rapidité et perfection.

Aujourd'hui, avec leur clavier ergonomique, la tâche devrait plus facile :

1° - Plus besoin d'enfoncer la touche pour faire lever une barre à caractères qui vient projeter l'encre d'un ruban sur la feuille blanche placée d'équerre sur le pupitre ! Il suffit de chatouiller les touches en veillant cependant à bien poser le bout du doigt sur la touche !

2° - Plus besoin de quitter le clavier pour donner ce coup sec au levier pour retourner à la ligne ! Le retour à la ligne est automatique.

3° - Plus besoin de se soucier des fautes : elles sont soulignées automatiquement et le vérificateur d'orthographe fait le reste ! Ah, si. Parfois, une relecture est nécessaire pour s'assurer du résultat parfait.

D'ailleurs, les élèves ne font plus de faute puisqu'ils les effacent au fur et à mesure avec la touche d'effacement !

La tâche sera donc facile ;  ce ne sera d'ailleurs qu'un jeu où les élèves de seconde pourront s'inscrire librement. Et, comme tout effort mérite récompense, les vainqueurs auront droit à un cadeau offert par la Direction et l'équipe pédagogique et des sponsors.

Remarques :

Il faut admettre, en effet, que les temps ont changé !

L'accent n'est plus mis sur la vitesse comme avant ; d'abord parce que le référentiel n'exige plus qu'une vitesse de 20 mots/minute pour les élèves de BEP, ensuite parce que la saisie informatique a gommé (nous l'avons noté juste au dessus) les nombreuses difficultés de la frappe dactylographique.

Mais tous ces outils de contrôle (vérificateur d'orthographe et de grammaire, touche "back space" aperçu,...) ne sont-ils pas devenus les "anges gardiens" de l'élève au détriment de la vitesse de saisie ?

J'ai donc décidé, cette année, d'une part de faire travailler les élèves sur des gammes spécifiques, reprises dans le livre de Monsieur Charles Triouleyre, pendant les heures de module et de les "évaluer", en fin d'année par un petit concours récompensé par des petits cadeaux. Consacrer 2 à 3 séances de 2 heures aux exercices de répétition  m'a semblé intéressant pour que les élèves prennent conscience, à travers un challenge, de la notion de temps, de qualité et de régularité.

Aussi, Enfin, cela permettra aux 60 % des élèves qui ont un ordinateur à la maison de continuer à faire des gammes, si le coeur leur en dit !...

 

 

Publié dans module

Commenter cet article